L’auto

Refrain:

Roule, roule, roule stop.

Roule, roule, roule stop.

Roule, roule, roule stop.

Roule, roule, et stop!

 

Nouveau né tout brillant,

Chaque membre bien ajusté,

Reluisant, dehors, dedans,

Compteur à zéro, rien n’est usé.

 

Du liquide pour mon moteur,

De l’oxygène pour mes valves,

Besoin d’eau lorsqu’il fait chaud,

De l’alcool aussi au-dessous d’zéro.

 

D’huile, d’essence on me remplit,

J’m’en vais loin, très loin d’ici,

Mais si jamais on m’oublie,

Réservoir à sec, tant pis j’m’arrête.

 

Un volant dirige mes roues

Qui sont faites comme des pieds ronds,

Recouvertes de caoutchouc.

Gonflée d’air, j’me sens comme un ballon.

 

Bien entourée de fenêtres,

Tout le jour en plein soleil,

La nuit, des yeux de lumière

Me font voir dans l’noir et me surveillent.

 

Je me sais très utile

À la campagne, à la ville;

Et pourtant, c’est bien certain,

Je ne suis que l’extension d’l’humain.

Paroles : Édouard LaBonté

Musique: Micha Boudreault