Chantent les petits oiseaux

Toi, l’étourneau, ton ramage est plaisant,

Tu babilles drôlement en tout temps:

Tu aimes les fleurs, les fruits des vergers,

Te multiplies avec rapidité.

Toi, l’hirondelle, folâtre avec le vent,

Tu arrives de bonne heure au printemps;

Dans la lumière diaprée du couchant,

Dessines des arabesques au firmament.

Refrain

Cui cui cui cui cui cui cui cui cui cui cui cui

Chantent les petits oiseaux.

Toi, le geai bleu, d’apparence agréable,

Ton caractère est moins aimable,

Tu es curieux comme une belette,

Tu dévores tout, même les oeufs des insectes.

Toi, la corneille, noire de mille forfaits,

On voudreait t’intenter un procès,

Tu manges tout, le grain et les fruits,

Bien des fermiers veulent ta tête à tout prix.

Toi, la fauvette, qui gazouille et enchante,

D’amours volages, tu es friande;

La tourterelle est triste et plaintive,

Tandis que toi, tu es très libertine.

Toi, l’alouette, gentille alouette,

Ta coiffure te rend bien coquette;

Avec le merle qui carillonne,

Depuis longtemps le folklore nous chansonne.

Toi, la mouette, l’oiseau de nos rivages,

Gris perle et blanc est ton plumage;

Toujours agile, gracieuse et légère,

On te surnomme "L’hirondelle de mer".

Toi, le pinson, l’oiseau de la lumière,

Perché dans un coin de ciel clair,

Tu es l’objet d’un joli dicton

Disant qu’on est "gai comme un pinson".

Paroles et musique: Micha Boudreault